Le travail citoyen et la souffrance des espaces verts négligés par les pouvoirs publics

Les initiatives personnelles des citoyens en faveur des espaces verts

« Randonneur, respecte la nature et l´art, et préserve leurs oeuvres » l’inscription suivante se trouve sur le premier monument érigé en faveur de la protection de la nature. Le dit monument « Warnaltar » a été crée dans les années 1800. Il se trouve dans le parc Wörlitzer, un jardin paysagiste aménagé selon le modèle anglais. Le prince Leopold III von Anhalt-Dessau (1740-1817) et son ami, l´architecte Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff (1736-1800), créateurs des jardins de Wörlitz, sont les pionniers de l’entretien moderne des paysages. Les deux hommes qui partageaient les idées des lumières considéraient que l´utilisation des terres et l´aménagement des paysages sont indissociables.

Mais ce n’est qu’à la fin du XIXème siècle, suite à l’industrialisation, que la société a accordé une place plus importante à la nature. Les citoyens ont fondé des groupes qui se sont engagés pour l’environnement, et très vite les premières réserves naturelles de Berlin sont nées. Dans les temps difficiles après la Première Guerre mondiale, des citoyens et politiciens engagés ont soutenu le développement des espaces verts de la ville de Berlin. Ils souhaitaient alors que les parcs, les terrains de sport et de jeu soient suffisamment abondants et ouverts à tous.

Suite à la création du « Nationales Aufbauwerk » (organisme chargé de réaliser les projets de construction en RDA) en 1951 et de la « Volkswirtschaftliche Masseninitiative » (sorte de volontariat en RDA), l’engagement des citoyens pour l’entretien des espaces verts encouragé par l’État s’est accru. Depuis les années 80, cet engagement a progressivement laissé place à une initiative personnelle plus forte, et cela entre autres à cause des problèmes écologiques plus apparents. Aujourd’hui aussi, le nombre d’initiatives personnelles en faveur des espaces verts négligés par les pouvoirs publics augmente. Avec le jardinage urbain et la culture de potagers en ville, de nouvelles manières d’utiliser les espaces verts en ville sont nées. « Randonneur, respecte la nature et l´art, préserve leurs oeuvres – et agis! » est un principe appliqué par les berlinois depuis quelques temps déjà.

Plus d’informations sur les lieux de l’exposition